• 22 octobre 2017
Le Mot du Président
Pr Stanislas OUARO

L’Université Ouaga II, créée dans un contexte de crise universitaire, par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007, s’est fixée pour objectif de contribuer significativement à la résolution des problèmes de formation et de recherche au Burkina Faso. Elle entend de la sorte jouer le rôle de (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 123
Hier : 304
Total : 289821
SORTIE GROUPEE DE PROMOTIONS 2015-2016 D’ETUDIANTS DE L’UFR/SJP DE L’UNIVERSITE OUAGA II.

L’Université Ouaga II a organisé une sortie groupée de promotions d’étudiants 2015-2016 (droit judiciaire, droit privé et droit public) de l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences Juridiques et Politiques (UFR/SJP). C’était le samedi 03 juin 2017 à partir de 9 heures dans l’enceinte de l’UFR devant d’innombrables invités de la Présidence de l’Université Ouaga II, d’étudiants de toutes les promotions de droit, d’amis et parents d’étudiants.

La cérémonie de sortie a été placée sous le patronage du Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (MESRSI) et le parrainage général de Monsieur Mathias TANKOUANO, Conseiller spécial de Son Excellence Monsieur le Président du Faso. Chaque promotion d’étudiants a choisi son parrain : la promotion des étudiants en droit des affaires avait comme parrain, le Directeur Général de SUNU Assurance ; l’option droit judiciaire a identifié le Docteur Edouard OUEDRAOGO, ancien directeur à l’UFR/SJP comme parrain et les publicistes (droit public), avaient pour parrain le Docteur Hamidou GARANE.

La promotion a porté Docteur Luc Marius IBRIGA comme nom de baptême. Ce personnage qui n’est plus à présenter occupe actuellement le poste de Président de l’Autorité supérieure de Contrôle d’Etat et de lutte contre la Corruption (ASCE/LC). Enseignant-chercheur de l’UFR/SJP de l’Université Ouaga II, le Docteur Luc Marius IBRIGA a été choisi comme nom de baptême par les étudiants à cause de son intégrité, de son humilité et de son engagement, et à ce titre, il inspire beaucoup les étudiants. Celui-ci s’est réjoui des qualités et des valeurs sur lesquelles les étudiants se sont fondés pour porter leur choix sur sa modeste personne. Il les a invités à cultiver en bon juriste « la rigueur, l’ambition et l’excellence ».

Le Vice-président chargé des enseignements et des innovations pédagogiques, représentant le Président de l’Université Ouaga II, dans son mot de bienvenue a saisi l’occasion pour traduire toute sa reconnaissance au gouvernement et particulièrement à Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. Il a rendu un hommage appuyé au corps professoral de l’UFR/SJP ainsi qu’à tout le personnel de soutien pour leurs efforts dans l’accompagnement et la formation des étudiants, toutes choses qui se voient couronnées aujourd’hui par la sortie effective des promotions d’étudiants de l’UFR. 

En effet, sur un effectif total de 1315, ils sont au nombre de 736 les heureux élus qui ont brigué leur diplôme de maitrise en cette année académique 2015-2016, repartis de la façon suivante :
Droit judiciaire : 51 étudiants ; droit public : 315 étudiants ; droit des affaires : 370 étudiants. Une fierté donc pour l’UFR/SJP que n’a pas manqué de souligner le parrain général. Il a, de ce pas, remercié la direction de l’UFR/SJP pour les efforts et sacrifices consentis pour accompagner les étudiants. Parlant au nom de tous les parrains, il a ensuite exhorté leurs filleuls à se battre pour se faire une place dans le monde de l’emploi mais aussi surtout à gravir d’autres échelons en s’inscrivant pour des niveaux d’études supérieurs, notamment dans des masters.

Pour le Professeur Alkassoum MAIGA, Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, par ailleurs enseignant-chercheur en sociologie à l’Université Ouaga I Professeur Joseph KI-ZERBO, Patron de la présente cérémonie, c’est un honneur malgré les difficultés que connaissent les Universités Publiques du Burkina, de voir sortir des promotions de plusieurs centaines d’étudiants en maitrise. Il a exprimé sa solidarité, sa reconnaissance et ses encouragements aux enseignants, au personnel ATOS et aux étudiants. Il a remercié particulièrement les étudiants pour avoir eu une pensée au personnel ATOS qui, dans l’ombre, travaille au quotidien pour accompagner les étudiants tout le long de leur cursus. Il a, pour terminer, apporté des éléments de réponses aux préoccupations posées par le délégué des étudiants dans son intervention. Celles-ci se résument au problème infrastructurel, au nombre insuffisant des bibliothèques et de leur équipement, au manque criard de latrines, etc.

Le Ministre l’a rassuré en disant que des initiatives sont envisagées par son département pour résoudre les questions relatives aux infrastructures. La construction d’une bibliothèque numérique est en cours et des dispositions sont en train d’être prises pour permettre les inscriptions en ligne, toutes choses qui vont mettre fin aux longues files d’attente des étudiants.

Le chargé de presse et de communication
TOUGRI Hamado