• 22 octobre 2017
Le Mot du Président
Pr Stanislas OUARO

L’Université Ouaga II, créée dans un contexte de crise universitaire, par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007, s’est fixée pour objectif de contribuer significativement à la résolution des problèmes de formation et de recherche au Burkina Faso. Elle entend de la sorte jouer le rôle de (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 123
Hier : 304
Total : 289821
CEREMONIE D’OUVERTURE DE LA 11è EDITION DE LA SEMAINE DU DEBTAT ECONOMIQUE (SEDECO) 2017 .


Le Centre d’Etudes, de Documentation et de Recherche Economiques et Sociales (CEDRES) de l’Université Ouaga II a organisé du 27 au 30 juin 2017 la 11è édition de la Semaine du Débat Economique (SEDECO).
Placée sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, la cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu le mardi 27 juin 2017 à partir de 18h dans la salle de conférences de la Direction Générale de la Coopération (DGCOOP). Le Premier Ministre était représenté par Madame le Ministre de l’économie, des finances et du développement, elle-même marraine de la présente édition. Etaient invités à cette cérémonie, économistes professionnels, chercheurs, décideurs, praticiens, enseignants, médias, entrepreneurs, collectivités locales et régionales, producteurs, étudiants et lycéens, membres d’associations et grand public. Etait également présent à cette cérémonie, le Professeur Alkassoum MAIGA, Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.


Trois interventions ont ponctué cette cérémonie d’ouverture : l’intervention du Directeur du CEDRES pour son mot introductif, celle du Président de l’Université Ouaga II pour le mot de bienvenue, le discours du Ministre de l’économie, des finances et du développement.
Dans son mot introductif, le Professeur Idrissa OUEDRAOGO, Directeur du CEDRES a rappelé que le thème de la présente édition « Les défis de la transformation structurelle des économies africaines : quels rôles pour les différents acteurs du développement » rime avec l’actualité de notre pays qui traverse en ce moment une crise structurelle de son économie. C’est du reste, une tradition que le CEDRES a consacré qui consiste à choisir le thème de la SEDECO en rapport avec les préoccupations de développement nationales et internationales.
Pour le Président de l’Université Ouaga II, le Professeur Stanislas OUARO, le thème de cette 11è édition est très pertinent en ce sens qu’il traduit les préoccupations actuelles des gouvernants africains en général, et ceux du Burkina Faso en particulier. Il en profite pour féliciter l’équipe dirigeante du CEDRES ainsi que le comité d’organisation de la présente édition. Il a par ailleurs salué la disponibilité des communicateurs qui sont des spécialistes de la question, venus du Burkina et d’ailleurs. Il n’a pas manqué de traduire toute sa reconnaissance aux partenaires techniques et financiers pour les soutiens multiformes à l’organisation de la SEDECO de cette année. Il saisit ainsi l’occasion pour rassurer les partenaires que son institution entend dresser un bilan sur l’organisation des SEDECO afin de déceler ses forces et ses faiblesses dans l’optique de recadrer, s’il y a lieu, les prochaines éditions.


Pour le représentant de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement, le gouvernement attache du prix aux conclusions auxquels vont aboutir les travaux, toute chose qui va permettre aux décideurs d’entreprendre des actions allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations du Burkina en particulier et celles des autres pays qui vivent les mêmes réalités sur le plan économique. Pour Madame la Ministre, son département est disposé à nouer des conventions de partenariat avec le CEDRES au regard de l’expérience et des qualités dont dispose celui-ci en tant que force de proposition, d’orientation, de dialogue et d’éveil depuis 1977. Elle ne doute pas un seul instant que les échanges sur le thème de la 11è SEDECO vont permettre d’avoir une vision d’ensemble plus claire sur le rôle des acteurs clefs du développement de l’économie du Burkina Faso. Pour terminer elle a réitéré ses vives félicitations à l’Université Ouaga II et à l’équipe actuelle du CEDRES pour la tenue de la SEDECO 2017. Elle rassure par la même occasion l’Université Ouaga II de son constant soutien pour accompagner le CEDRES afin qu’il demeure un centre d’excellence pour le rayonnement du Burkina Faso.


Pour la suite de la SEDECO, les participants auront droit à des communications et à un panel sur des thèmes enrichissants qui seront donnés par des experts et des praticiens dans le domaine de l’économie et dont la renommée n’est plus à démontrer.
La clôture des travaux est intervenue le vendredi 30 juin 2017 aux alentours de 20h30, toujours dans la salle de conférence de la DGCOOP.


TOUGRI Hamado
Chargé de presse et de communication