• 23 novembre 2017
Le Mot du Président
Pr Stanislas OUARO

L’Université Ouaga II, créée dans un contexte de crise universitaire, par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007, s’est fixée pour objectif de contribuer significativement à la résolution des problèmes de formation et de recherche au Burkina Faso. Elle entend de la sorte jouer le rôle de (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 307
Hier : 488
Total : 304667
CEREMONIE OFFICIELLE DE REMISE DE TOGES AUX PROMUS DU CAMES, SESSION 2016 .

Les Universités Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO et Ouaga II ont procédé conjointement et comme à l’accoutumée, à la remise officielle de toges aux enseignants-chercheurs et aux enseignants-hospitalo-universitaires promus du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) de la session 2016. C’était le vendredi 27 octobre 2017 dans la salle des actes du bâtiment technopôle (PSUT) de l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à partir de 9 heures.

La cérémonie était placée sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement et la présidence du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Elle s’est déroulée en présence de nombreux et illustres invités ainsi que des membres des communautés des deux universités. Ce fut une belle cérémonie riche en couleurs et d’émotions, ponctuée d’allocutions, de discours et d’animation musicale et humoristique. De nombreuses interventions ont marqué ladite cérémonie. Tour à tour se sont succédé au podium, le Président de l’Université Ouaga I pour son mot de bienvenue, le représentant des promus, le Professeur Robert B. SOUDRE pour sa communication sur l’éthique et la déontologie du métier d’enseignant-chercheur et d’enseignant-hospitalo-universitaire et le discours officiel de remise de toges aux promus, discours qui a été prononcé par le Professeur Alkassoum MAIGA, Ministre de l’Enseignements Supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, représentant S.E.M le Premier Ministre.

Le Professeur Rabiou CISSE, Président de l’Université Ouaga I a, au nom des deux universités, traduit sa profonde gratitude à tous ceux qui par leur présence ont rehaussé l’éclat de la cérémonie de remise de toges aux enseignants-chercheurs et aux enseignants-hospitalo-universitaires, lauréats issus de la 38è session des CTS et du 18è concours d’agrégation de médecine du CAMES. Il a également au nom des deux universités, montré leur engagement à accorder une place de choix à la reconnaissance du mérite et à la promotion des enseignants-chercheurs et enseignants-hospitalo-universitaires.
Il a ensuite communiqué les résultats des lauréats 2016 du CAMES qui se présentent comme suit :
-Université Ouaga I Professeur Joseph KI-ZERBO : 44 inscrits au grade de Maitres-Assistants ; 13 inscrits au grade de Maitres de Conférences ; 21 inscrits au grade de Professeurs Titulaires et 11 Maitres de Conférences agrégés en médecine ;
-Université Ouaga II : 06 inscrits au grade de Maitres-Assistants et 01 inscrit sur la liste d’aptitude au grade de Professeur Titulaire.

La représentante des promus, Madame Madina Aisha NAPON, a naturellement montré le sentiment de joie qui l’anime, elle et tous ses autres collègues promus, et elle a saisi l’occasion pour remercier les autorités des deux universités d’avoir organisé une telle cérémonie afin de reconnaitre leur mérite. Elle a rassuré par ailleurs les communautés universitaires de Ouaga I et Ouaga II, qu’ils travailleront à mériter pleinement les grades dont on célèbre ce jour l’excellence.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche scientifique et de l’Innovation, représentant S.E.M le Premier Ministre, les a tous félicités et les a encouragés à aller de l’avant dans la recherche permanente de l’excellence. Pour lui, le succès des lauréats du CAMES célébré ce jour, est le couronnement d’un long et laborieux travail qui confère à l’enseignement supérieur du Burkina Faso un label de qualité à l’échelle internationale. Le Ministre a en outre, ajouté que la présente cérémonie qui est célébrée en l’honneur des promus ne doit pas occulter les défis à relever par les universités qui traversent des périodes assez difficiles mais prometteuses. Mieux, dit-il, elle doit interpeler tous les acteurs du système de l’enseignement supérieur, notamment les enseignants-chercheurs, les étudiants, le personnel ATOS, les partenaires, etc sur leur responsabilité à garantir à la jeunesse burkinabè un enseignement de qualité et une normalisation du calendrier universitaire.

Le Professeur Robert SOUDRE a dans sa présentation sur l’éthique et la déontologie du métier d’enseignant-chercheur et d’enseignant hospitalo-universitaire souligné que les universités doivent être un espace de transmission-acquisition de valeurs morales et civiques. Il est revenu sur les droits et obligations des enseignants-chercheurs et enseignants hospitalo-universitaire. Probité, équité, redevabilité et responsabilité sont entre autres des valeurs que doivent observer ces enseignants dans la pratique de leur noble métier.

Hamado TOUGRI
Chargé de presse et de communication