• 18 décembre 2017
Le Mot du Président
Pr Stanislas OUARO

L’Université Ouaga II, créée dans un contexte de crise universitaire, par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007, s’est fixée pour objectif de contribuer significativement à la résolution des problèmes de formation et de recherche au Burkina Faso. Elle entend de la sorte jouer le rôle de (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 242
Hier : 287
Total : 313232
Présentation.


Qu’est ce que le LMD ?
-Un système de formation avec une architecture en 3 grades : Licence-Master-Doctorat ;
-Des contenus organisés en domaines pluridisciplinaires et transdisciplinaires comportant des parcours. diversifiés.
Le domaine recouvre plusieurs disciplines et leurs champs d’application, notamment professionnels. Il exprime les grands champs de compétence. Le domaine ne coïncide pas toujours avec le découpage des UFR et Instituts existants.


Domaines de formation
-Lettres, Langues et Art ;
-Sciences de l’Homme et de la Société ;
-Sciences Économiques et de Gestion ;
-Sciences Juridiques, Politiques et de l’Administration ;
-Sciences et Technologies ;
-Sciences de la Santé.


Les objectifs du LMD
L’objectif est de moderniser les offres de formation de l’enseignement supérieur dans le but de :
• assurer la réussite et réduire autant que possible les échecs ;
• promouvoir un système lisible et comparable au niveau international ;
• renforcer l’apprentissage des compétences transversales ;
• développer la professionnalisation des formations supérieures ;
• faciliter la préparation de l’étudiant à la vie active.


Notions
Le parcours est le chemin choisi par l’étudiant pour réaliser son projet de formation et son projet professionnel grâce aux Unités d’Enseignement (UE) qui lui sont proposées dans les différents domaines de formation.
L’offre de formation est l’ensemble des parcours proposés par un établissement en formation initiale, continue ou en alternance ; c’est dans cet ensemble de parcours que l’étudiant fait son choix pour réaliser son projet de formation et son projet professionnel.
L’enseignement en LMD repose sur deux grands principes : la semestrialisation et la capitalisation.


LA SEMESTRIALISATION
L’enseignement est organisé non plus en année, mais en semestre qui devient la durée périodique de base des Unités d’Enseignement.
1 semestre = 15 semaines = 12 semaines d’enseignement + 3 semaines d’évaluation


LA CAPITALISATION
Les contenus sont découpés en Unités d’Enseignement (UE) que l’étudiant acquiert une à une et qu’il capitalise (validation définitive).


L’UNITE D’ENSEIGNEMENT (UE)
Une UE constitue une subdivision autonome à l’intérieur d’un parcours : c’est un ensemble cohérent impliquant un ou plusieurs champs disciplinaires. Chaque UE a une valeur mesurée en crédits.


LE CREDIT
1 crédit mesure la charge de travail de l’étudiant (cours, TD, TP, stages + travail personnel).
20 à 24 heures (en moyenne),
1 semestre = 30 crédits


Le LMD prend en compte le fait que l’étudiant doit assimiler les enseignements en classe. La charge de travail de l’étudiant est le temps estimé pour maîtriser un enseignement présentiel selon les filières générale et professionnalisante.
Filière générale
240 heures présentiel + 360 heures de temps de travail personnel de l’étudiant.
Filière professionnalisante
300 heures présentiel + 420 heures de temps de travail personnel de l’étudiant.
Licence = 6 semestres = 180 crédits 
Master = 4 semestres = 120 crédits
Doctorat = 6 semestres = 180 crédits.


COMPENSATION
La compensation n’intervient qu’entre les UE d’un même semestre. Elle s’effectue par l’établissement d’une moyenne générale, obtenue sur l’ensemble des UE du semestre considéré, pondérée sur les crédits
académiques. Si cette moyenne est supérieure ou égale à la moyenne requise, l’étudiant valide toutes les UE du semestre considéré, ainsi que les crédits correspondant.
NB : Il s’agit de la disposition générale du Réseau pour l’Excellence de l’Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest (REESAO).


Avantages pour l’étudiant
-l’étudiant devient responsable de sa propre formation ;
-l’étudiant capitalise les UE, c’est-à-dire il conserve les UE acquises, même après changement de parcours ;
-l’étudiant ne s’enferme plus dans une discipline ou un département ; il peut même changer d’orientation ;
-l’étudiant suit des formations qui correspondent à des parcours ayant des objectifs professionnalisants ;
-l’étudiant jouit d’une mobilité à travers les espaces universitaires dans le monde, notamment dans le Réseau pour l’Excellence de l’Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest (REESAO).