• 18 octobre 2018
Le Mot du Président
Pr Adjima THIOMBIANO

L’Université Ouaga II, créée par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007 dans un contexte de crise universitaire, s’est fixée pour objectif, de contribuer significativement au développement socio-économique de la société burkinabè à travers une formation et une recherche de qualité. Elle (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 172
Hier : 540
Total : 429045
EARNE.


ÉCONOMIE AGRICOLE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L’ENVIRONNEMENT (EARNE)

INFORMATIONS UTILES PORTANT SUR LA FILIÈRE
Économie Agricole, des Ressources Naturelles et de l’Environnement (EARNE)


Conditions d’accès
Il n’ya pas un test d’entrée en EARNE. La filière ouvre ses portes aux étudiants titulaires d’un DEUG en Économie. Pour maximiser les chances de succès dans la filière, les potentiels candidats devront justifier d’un bon niveau en analyse économique (notamment en Microéconomie et en Macroéconomie) et en techniques quantitatives (Mathématiques, Statistiques). Une fois orientés dans cette filière, les étudiants sont formés pendant deux ans aux disciplines tels que l’économie rurale, l’économie de l’environnement, l’économie des marchés agricoles, les Politique agricole et financement de l’agriculture etc. ainsi qu’aux techniques quantitatives telles que l’économétrie, la modélisation économique et les Statistiques Appliquées.

Diplômes/qualifications
A la fin de sa formation spécialisée de deux ans (licence maîtrise), le diplômé EARNE devient un économiste planificateur doté de solides bases en analyses économiques agricoles ; en économie de l’environnement ; en conception et gestion de projets, programmes et plans de développement orientés spécialement vers l’économie agricole, des ressources naturelles et de l’environnement.

Durée de la formation
Deux années (après le DEUG) sanctionnées par la maîtrise (avec possibilité de poursuivre des études doctorales).

Spécificité
L’une des spécificités majeures de cette filière est qu’elle s’ouvre à l’enseignement supérieur et à la recherche à travers la formation doctorale. Par ailleurs, l’administration publique à travers les ministères que sont : Ministère de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques, Ministère de la Santé, Ministère de l’Économie et des finances, Ministère de l’Environnement et du Cadre de vie etc. ; les Institutions Internationales à travers la Banque Mondiale, l’UEMOA, le PNUD, la FAO ; les centres de recherche publics (CNRST) et privés, les projets et programmes de développement demeurent les principales
consommatrices de cette filière. Également, une des grandes forces de la filière
réside dans sa grande contribution à l’enseignement et à la recherche.