• 22 mai 2019
Le Mot du Président
Pr Adjima THIOMBIANO

L’Université Ouaga II, créée par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007 dans un contexte de crise universitaire, s’est fixée pour objectif, de contribuer significativement au développement socio-économique de la société burkinabè à travers une formation et une recherche de qualité. Elle (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 213
Hier : 246
Total : 503296
L’AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE OFFRE DES BOURSES D’ETUDES AUX ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE OUAGA II .

Le mercredi 20 mars 2019 à partir de 15 heures a eu lieu la cérémonie de remise officielle de 20 bourses d’études aux étudiants de l’UFR/SJP et de l’UFR/SEG de l’Université Ouaga II. La cérémonie de remise s’est déroulée en présence du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, de l’ambassadeur de la République Populaire de Chine , des vice-Présidents, des directeurs et directeurs adjoints d’UFR et d’Instituts, du corps professoral. Les bénéficiaires de ce jour, étaient au nombre de 20 étudiants représentants les meilleurs des deux UFR.
Quatre interventions ont marqué cette cérémonie de remise de bourses : celle du Président de l’Université Ouaga II, celle de la représentante des étudiants ; celle de l’ambassadeur de la Chine et celle du Ministre.

Le Président de l’Université Ouaga II, le professeur Adjima THIOMBIANO a insisté sur les belles œuvres qui illustrent le renforcement des relations entre les deux pays à travers, notamment, les bourses d’études. Deux critères de sélection ont prévalu : le mérite et le genre. Au terme de la sélection six filles et quatorze garçons ont été retenus. Soit un quota genre de 30%. Pour lui, « à travers ces allocations, l’Université Ouaga II espère que cela va susciter une saine émulation chez tous les étudiants ».Il a également sollicité l’implication personnelle de l’ambassadeur de Chine pour la concrétisation d’une coopération avec des universités sœurs chinoises.S’adressant aux bénéficiaires il a souhaité que la bourse soit utilisée dans un cadre purement académique.
Dans son propos, la représentante des étudiants, a remercié l’ambassadeur pour son geste .Cette aide vient à point nommé car « elle nous permettra de maximiser nos efforts et de pallier les difficultés liés à l’hébergement, à la restauration et à l’achat de manuels scolaires. » a souligné Maimounata Ouédraogo étudiante en Licence 3 de Sciences juridiques et politiques.
Ces 20 bourses octroyées par rapport à la demande « ne sont qu’une goutte d’eau dans la mer. » a dit Li Jian ambassadeur de la Chine Populaire au Burkina. Pour le diplomate chinois, l’éducation fait partie intégrante des priorités de la coopération bilatérale car c’est le pilier du développement d’un pays.
Le ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Monsieur Alkassoum Maiga,a pour sa part appelé les récipiendaires à relever les défis liés aux difficultés de la vie courante pour mieux s’équiper des compétences nécessaires afin de contribuer au rebondissement du Burkina Faso et au renforcement de la coopération entre la Chine et le pays des hommes intègres.
A l’endroit de l’ambassadeur Li Jian il a exprimé toute la gratitude de son département. Toutefois, il l’a appelé à augmenter le quota des bourses tout en souhaitant que les étudiants burkinabè seront porteurs de bons messages et que la coopération entre les deux pays s’intensifiera.

Avant de conclure, il a lancé cette boutade à l’endroit des nombreux étudiants présents dans la salle. « Je souhaiterais que cette cérémonie vous permette d’être positivement jaloux des 20 premiers récipiendaires au point de vouloir les remplacer l’année prochaine. »
BAILOU G Raymond
Chargé de presse et de communication