• 14 octobre 2019
Le Mot du Président
Pr Adjima THIOMBIANO

L’Université Ouaga II, créée par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007 dans un contexte de crise universitaire, s’est fixée pour objectif, de contribuer significativement au développement socio-économique de la société burkinabè à travers une formation et une recherche de qualité. Elle (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 58
Hier : 574
Total : 569185
Colloque International.

Le laboratoire de droit public et de science politique (LDSP) de l’Université Ouaga II a organisé un colloque international sur le thème « l’action publique : regards croisés du juriste et du politiste ». Ce colloque s’est tenu du 04 au 05 octobre 2019 à Ouagadougou dans la salle 1 de l’Unité de formation et de recherche en sciences juridiques et politiques. Sous la présidence du professeur Domba Jean Marc PALM, président du Haut Conseil pour le Dialogue Social. Ce colloque a connu la participation d’enseignants chercheurs, de doctorants et de professionnels du droit public et de la science politique.

Pour le professeur Samuel Paré Vice-Président des Enseignements et des l’Innovations Pédagogiques ; l’Université Ouaga II s’est engagé dans le financement sur fonds propres de la recherche au titre de l’année 2019, ce colloque permettra de porter un regard croisé dans une approche pluridisciplinaire de mieux cerner les contours de l’action publique, de renouveler et de renforcer les savoirs sur la question.C’est pourquoi selon lui,l’Université se réjouit de la tenue de ce colloque qui donne l’occasion d’une meilleure compréhension des mutations qui touchent à l’action publique à partir du regard de disciplines majeures s’intéressant à la gestion des sociétés.
Ce fut un honneur pour le ministre de la fonction publique, parailleurs membre du LDSP, le Professeur Seni OUEDRAOGO , qui a profité de l’occasion pour saluer les efforts de l’Université Ouaga II pour la recherche. Il n’a pas manqué de remercier les enseignants chercheurs venus du Benin, du Niger, du Cameroun pour apporter leur contribution à la réussite du colloque. Il a également remercié le Professeur Domba Jean Marc PALM, pour sa disponibilité et surtout pour son accompagnement.
Pour lui, en effet ce colloque vise à saisir une problématique qui est universelle, celle de l’action publique, puisque dans la façon de concevoir l’Etat moderne occidental, on dit que le pouvoir appartient au peuple qui désigne des représentants. Et pour gouverner ils ont besoin de moyens d’actions. Ils vont prendre des décisions pour encadrer les mœurs, construire des écoles des hôpitaux. On voit une certaine verticalité. Mais aujourd’hui mentionnera-t-il, on voit que tout cela est remis en cause.
« Ce colloque permettra à d’éminents professeurs de partager leurs savoirs avec des chercheurs, des professionnels, et les étudiants à travers des communications et des discussions sur cette problématique » a-t-il affirmé.
Le Professeur Domba Jean Marc PALM a salué le laboratoire de droit public et de science politique pour cette initiative et le choix de sa modeste personne en qualité de parrain.

Plus concrètement soulignera le parrain Domba Jean Marc PALM, le colloque va apporter un plus qui permettra aux dirigeants ainsi qu’aux autorités de comprendre un certain nombre de choses qui vont guider leur prise de décision .L’action Publique, pour le président du Haut Conseil du Dialogue Social, est un peu critiquée au Burkina Faso parce qu’il y’a beaucoup de dysfonctionnements, malgré les efforts des uns et des autres, il faut insistera-t-il, une bonne compréhension de l’action publique.

Bailou G Raymond
Chargé de communication UO2