• 23 janvier 2020
Le Mot du Président
Pr Adjima THIOMBIANO

L’Université Ouaga II, créée par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007 dans un contexte de crise universitaire, s’est fixée pour objectif, de contribuer significativement au développement socio-économique de la société burkinabè à travers une formation et une recherche de qualité. Elle (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 23
Hier : 355
Total : 604513
Cérémonie de clôture du règlement amiable de la crise au sein des Formations Ouvertes à Distance de l’Université Ouaga.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le Professeur Alkassoum MAIGA a présidé la cérémonie de clôture du règlement amiable de la crise au sein des Formations Ouvertes à Distance (FOAD) de l’Université Ouaga II le mardi 24 décembre 2019. Etaient présents à ladite cérémonie le Professeur Mahamadou SAWADOGO, Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le Directeur de Cabinet du Ministre, le Président et les Vice-Présidents de l’Université Ouaga II,les membres du comité de règlement amiable de la crise, les enseignants responsables des FOAD,les étudiants ainsi que plusieurs invités.

La cérémonie a été marquée par cinq interventions.
Dans son allocution, le Dr Paul KIEMDE, Président du comité de règlement amiable de la crise des FOAD de l’Université Ouaga II a rappelé qu’en 2014 une crise est née d’un besoin d’institutionnaliser les FOAD de l’Université Ouaga II. Cette crise a entrainé de facto l’arrêt des diverses formations engagées et surtout des mesures de rétorsions croisées entre les protagonistes. Ce sont autant d’actions qui ont justifié, après plusieurs recherches de solution, le recours à une voie alternative de règlement de la crise.
Pour lui, la particularité de la procédure de règlement de cette crise a été d’avoir fait recours à la création d’un comité de règlement amiable par décision n° 2018/116/MERSI/SG/UO2/P/SG du 18 mai 2018.
Il a estimé que la cérémonie de clôture de règlement amiable de la crise des FOAD à l’Université Ouaga II fait trois heureux gagnants.
D’abord les étudiants qui malgré le grand retard voient leur formation enfin aboutir.
Ensuite, les enseignants initiateurs et responsables de la formation qui peuvent être fiers de l’œuvre accomplie.
Enfin, l’Université Ouaga II qui gagne beaucoup en évitant le discrédit d’une formation ouverte internationalement.
« Nous sommes très heureux d’avoir participé à cette action de conciliation et de réconciliation » a-t-il affirmé pour clore son propos

Pour la représentante des étudiants des FOAD, NANA/SAWADOGO Marie Madeleine le différend a été résolu grâce à la grandeur d’esprit de toutes les parties prenantes et à la facilitation du comité que les étudiants remercient sincèrement. Elle a profité de l’occasion pour formuler quelques doléances à l’attention du Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.
« Certains étudiants n’ont pas pu suivre la nouvelle cadence imprimée pour boucler les FOAD pour des raisons professionnelles. D’autres quant à eux, après autant de temps écoulés, n’arrivent pas à apporter les preuves de paiement des frais de formation, en présentant les pièces justificatives requises » a-t-elle affirmé.

La représentante des enseignants des FOAD Professeur Géneviève KABRE/BARRO ; a d’abord fait le bilan des activités programmées dans le Protocole d’accord du 18 mai 2018 signé en présence de Monsieur le Ministre par les différentes parties à la crise née de la gestion des FOAD. Elle a ensuite exprimé ses vifs remerciements à tous ceux qui ont œuvré à l’atteinte de ces résultats. En premier lieu, le Professeur Alkassoum MAIGA, Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation pour avoir reçu et écouté tous les protagonistes en vue d’y trouver une solution. En deuxième lieu, le Président de l’Université Ouaga II,le Professeur Adjima THIOMBIANO qui a œuvré à la résolution de la crise.
Enfin aux membres du comité de règlement amiable qu’elle a qualifié de véritables baobabs pour avoir réuni les conditions idoines de la réconciliation entre les parties.
Elle a également exprimé sa gratitude à Mme Suzana FERNANDEZ Directrice des relations internationales d’EENI Business School&HA Independent Univezrsity, au Vice-Président chargé des Enseignements et des Innovations Pédagogiques, au Sécretaire Général de l’UO2, au Pr Gnanderman SIRPE et aux étudiants.

Le Président de l’Université Ouaga II, le Professeur Adjima THIOMBIANO, a salué et remercié le Professeur KABRE Geneviève. Il a apporté des éléments de clarification aux doléances qui selon lui sont pour l’essentiel traitées. Il a aussi terminé son allocution en remerciant tous les acteurs en général et en particulier Monsieur le Ministre pour sa forte implication.
La signature du protocole de clôture est intervenue à l’issue de l’allocution du Président de l’Université Ouaga II.

Monsieur Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation s’est dit satisfait des résultats du comité. Pour lui, les crises sont inhérentes à l’évolution des institutions. Cependant, pour ce qui concerne les universités elles ne doivent pas les engager dans une zone de turbulence que personne ne souhaite. Il a également salué l’action des qualifié de Baobab,Docteurs Paul KIEMDE,Luc Marius IBRIGA,et Amidou GARANE dans la résolution de la crise ,qui conforte sa conviction de la disponibilité des ressources au sein des universités pour résorber les crises.« Je n’avais pas de doute sur l’issue de ce dossier au regard de l’implication des Baobabs. » a-t-il laissé entendre à cet effet.
Pour terminer, le Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation a émis le vœu que leur œuvre puisse inspirer la résolution de crises latente ou à venir au sein de l’Université Ouaga II.
La remise symbolique des parchemins aux étudiants a mis fin à la cérémonie de clôture du règlement amiable de la crise des FOAD de l’UO2.

Le service de communication.